Vous êtes ici : Accueil > Les élèves mettent en ligne... > Envie d’ailleurs... > La vie en Manga.
Publié : 14 janvier 2013
Format PDF Enregistrer au format PDF

La vie en Manga.

La vie en Manga.

Dans la ville de Yokohama vivait une jeune fille âgée de 16 ans qui se nommait Akira .

Elle avait de long cheveux bruns et les yeux verts . C’était la seule fille de la ville à avoir les yeux verts. Elle n’était pas très grande. Elle s’habillait tout en noir car elle ne voulait pas être comme ces autres filles ordinaires. Elle mettait du crayon pour faire ressortir ses yeux et ajoutait à son maquillage un rouge à lèvre, ce qui lui donnait un teint frais. Elle n’avait pas d’amis : tout le monde la rejetait parce qu’elle était mystérieuse et peu bavarde. Elle avait tout de même une amie qui se nommait Robin. Elles étaient très proche. Elles n’avaient qu’une passion : lire, particulièrement les mangas. Elles étaient comme deux soeurs.

Les garçons, ce n’était pas son fort. Son père était décédé dans un accident de voiture. Cela faisait déjà deux ans. Et elle voyait peu sa mère car elle partait souvent en voyage d’affaires. Elle gardait son petit frère de six ans toute la semaine et sa mère revenait le week-end. Elle souffrait énormément de la mort de son père et de l’absence de sa mère. Tous les jours se ressemblaient, elle allait au lycée , rentrait chez elle , donnait le goûter à son petit frère, allait dans sa chambre puis après avoir fait ses devoirs elle lisait un de ses mangas préféré.


Le 23 juin 2012 , A Yokohama



_

Chère Robin,



Je tiens à t’adresser cette lettre car je pars pour un très long voyage. Je te confie mon petit frère , prends-en soin , je te revaudrai cela. Tu va me manquer. Je te promets de revenir au plus vite. Je suis triste de vous laisser mais très heureuse de quitter ce monde qui ne me convient pas. Je vous quitte car je ne supporte plus cette vie médiocre. Tous les gens ne vivent que dans le paraître. C’est peut-être bizarre à croire mais je pars dans un monde magique où je serai heureuse et épanouie. Je vais dans un manga ! Notre professeur de littérature m’a avoué son étrange pouvoir. Il peut nous faire entrer dans le livre que l’on veut , à une condition : d’accepter de quitter sa famille , ses amis. Je l’ai fait,ne m’en veux pas , mais je n’ai plus vraiment de famille ( à part mon petit frère et toi ).

_

Je te laisse, je t’aime.



Bisous ! <3



Akira


Partir pour un monde meilleur,
Faire un pas dans l’air inconnu.
J’aimerais ne pas avoir si peur,
Sans mes repères je suis perdue

Le voyage était interminable,
Je ne savais quoi faire, quoi penser,
A part regarder ce visage mémorable .
Qui me fixait avec intensité.

Depuis que nos regards se sont croisés ,
Je ne cesse de croire aux contes de fées.
J’espère ne jamais avoir à le quitter,
Car avec lui j’ai appris ce que voulait dire le mot "aimer".


Enfin , je venais d’arriver avec mon nouvel ami. Je posai le pied sur cette terre que je ne connaissais pas. Les couleurs étaient différentes de chez nous. Les personnes étaient mystérieuses. Mon ami était comme moi, il avait vécu la même chose, il était parti de chez lui pour la même raison. C’était comme s’ il était mon double, mais en masculin. Quand nous sommes arrivés au lycée, cela ressemblait à mon livre sauf que les personnages étaient moins agréables.
Le lendemain, je suis allée au lycée avec Ilyasse. En fait, nous regrettions d’avoir quitté ce qu’on avait de plus cher au monde. La journée étais longue : la matinée nous avions sport, le midi nous somme partis déjeuner et l’après-midi nous avions cours de dessin. C’était vraiment super.
Le soir j’ai dis au revoir à Ilyasse , je suis rentrée dans mon appartement.
Quelques mois plus tard , j’ai décidé de quitter ce livre. Ma famille et ma meilleure amie me manquaient tellement . Je me disais que sans eux, je ne serais jamais heureuse .
Je fis alors mes adieux à Ilyasse qui m’annonça qu’il partait avec moi. Il me dit que j’étais la seule qui lui donnait le sourire, même s’ il se plaisait dans ce monde inhumain. Il ferait des sacrifices pour moi . Je rejoignais ensuite ma famille et tout ce passa pour le mieux. Ilyasse vivait chez moi .

Documents joints

  • La vie en Manga., OpenDocument Text, 22.5 ko

    Version OOo Writer de cet article