Publié : 11 février 2013
Format PDF Enregistrer au format PDF

Claire

Claire était une fille qui venait de la noblesse,. Physiquement, elle était plutôt fine, elle avait des cheveux bruns et lisses, ses yeux étaient verts. Elle était grande, intelligente et un petit peu timide elle avait plutôt fort parce qu’elle ne se laisse jamais faire.
Elle vivait avec sa mère et son petit frère dans une grande maison à Paris. Son petit frère et elle étaient devenus très proche suite à la disparition en mer de leur père.Avec sa mère, par contre, elle n’avait pas de très bonnes relations.
Claire était une lycéenne de bon niveau. Sa matière préférée était l’histoire car cela la passionnait. Elle pratiquait un sport tous les mercredis, de la gymnastique et pratiquer du piano. Elle était très souple.
Claire avait deux très proches amis. Elles faisaient souvent du shopping ensemble.


Lettre écrite le 7 mai 2005 à Paris,



Cher petit frère,



Je t’écris cette lettre pour te dire que je vais m’enfuir de la maison, car une voix m’a dit lors de mon sommeil que notre père était toujours en vie. Comme notre mère est très malheureuse de sa disparition, je vais louer un bateau pour essayer de le retrouver dans l’océan Pacifique. Je pense qu’il est toujours en vie et j’espère le retrouver. Ne t’inquiète pas de mon départ je serai bientôt de retour. Lors de mon départ, occupe-toi bien de notre mère et prends soin de toi.

Bisous



Claire

Dans ce bateau je suis monté
Dans la joie et la crainte
J’espère le retrouver
Son odeur me rappelle la jacinthe

La mer s’agitait
Comme un tonnerre dans le ciel
Peu d’ espoir de le retrouver
J’ai peur qu’il soit au ciel

La mer s’est enfin adoucie
Comme de la soie
Personne ne pense qu’il est en vie
Même ma propre famille n’y croit pas


Je vis au loin une île qui me semblait déserte et calme.Quand je suis arrivée sur l’île, une odeur familière me fit repenser à mon père. Cette île avait beaucoup de verdure, de sables. Il y avait des animaux morts parce que la mer était très polluée et il faisait très chaud.
Je marchai rapidement car le sable était brûlant et il y avait beaucoup d’objets coupants, en espérant de le retrouver. Au bout de quelques minutes je vis un objet brillant au loin.Je courus vers cet objet tout en me disant que c’était mon père. Quand j’arrivai enfin je vis mon père mort. Il avait du sang et des bouts de verre sur tout le corps. Il était inerte. Je m’assis sur un rocher qui était près du corps de mon père et là je commençai à pleurer et à repenser à tous les bons moments que j’avais passé à ses côtés.
Je vais bientôt rentrer à la maison. Ma famille va être déçue mais ce n’est pas grave. Je ne peux pas rester plus longtemps ici : rien qu’en voyant mon père mort devant moi, j’ai la nausée. Je repars chez moi sans lui. Je me demande bien ce que je vais pouvoir raconter à mes proches au sujet de sa mort. Mais il faudra bien leur annoncer...