Vous êtes ici : Accueil > La vie du collège > Le club Manga > Le Nouvel An au Japon
Publié : 16 janvier 2014
Format PDF Enregistrer au format PDF

Le Nouvel An au Japon

1 vote

Comment fête-t-on la nouvelle année au Japon ?

Bon, première étape, déjà, quelques jours avant la nouvelle année, c’est le grand ménage dans les foyers. On enlève les tatamis, on les dépoussière, on nettoie, on secoue, on aère... bref, c’est notre "ménage du printemps", pour accueillir dignement le nouvel an.

Pour le Premier Janvier, toute la famille se réunit, même si certains habitent loin, car c’est une fête importante au Japon. Ce jour-là, on se rend en famille dans les temples et les sanctuaires pour la première visite de l’année. C’est le jour où les japonais en profitent pour revêtir leur plus beau kimono.

C’est aussi le jour où les familles dégustent des mochi fabriqués pour cette occasion. Auparavant, ils étaient faits maison, mais la tradition se perd et la tendance est plutôt à les acheter dans le commerce.

Le Nouvel An est aussi l’occasion d’envoyer des cartes de vœux aux proches, aux amis, afin de leur faire part des bonnes résolutions prises pour l’année à venir. Chaque carte porte un numéro, valable pour une grande loterie nationale de Nouvel An.

Les plats du Nouvel An :

- Les Oseshi Ryori :
- Le zôni : Une soupe miso avec des mochi
- Le toso : du saké dans lequel a macéré des herbes de toso.

La fête de la nouvelle année ne s’arrête pas là :

Le 2 janvier, c’est le jour du Kakizome (la première calligraphie de l’année). On écrit ses bonnes résolutions de l’année pour attirer la chance.

Le 7 janvier, on prend une soupe de riz préparée avec 7 herbes du printemps ( Nanakusagayu) dégustée au petit-déjeuner pour s’assurer une bonne santé pour toute l’année à venir.

Enfin, le 10 janvier, les mochi utilisés pour les décorations du Nouvel An sont retirés et dégustés dans une soupe de haricots rouge. C’est le Kagamibiraki (partage des gâteaux de riz du Nouvel An).

Bonne année à tous !